< Retour à la liste des traductions

The Shipyard : SCU et Capacité de Soute













SCU et Capacité de Soute


Un guide de la nouvelle grille des vaisseaux



Salutations Citoyens !



L’une des nouveautés les plus intéressantes qui arrivera avec l’Alpha 3.0 de Star Citizen et au delà, c’est la capacité des vaisseaux de transporter du fret. Cela présente un monde d’opportunité pour les joueurs de piloter des vaisseaux en dehors des combats, et nous espérons apporter des alternatives intéressantes et de vrais moyens pour les joueurs de gagner un salaire honnête (ou malhonnête...). Acheter et revendre des marchandises dans des stations et les transporter au sein de l'espace civilisé à ceux qui en ont le plus besoin (ou qui paieront le plus) encouragera, nous l’espérons, de nombreux joueurs à endosser une carrière de Transporteur.





Le style de jeu du Transporteur arrive avec une toute nouvelle manière pour les joueurs de choisir le vaisseau qu’ils veulent piloter. La capacité de fret devient l’une des considérations les plus importantes dans ce choix. La plus grosse capacité en SCU semble être une évidence lorsqu’on cherche le meilleur vaisseau de transport, mais beaucoup de gros engins sacrifient des capacités défensives telles qu’un blindage plus épais, plus de montures d’armes ou des moteurs plus rapides pour obtenir cette grande capacité, et en résultat, se retrouvent vulnérables. Vos décisions, à ce stade, résulteront souvent vers d’importantes récompenses, ou alors à des catastrophes encore plus importantes.



Les vaisseaux de transport sont de tailles et de formes variées, mais avisez les routes commerciales à votre disposition avant de décider. Un Hull-C peut transporter une impressionnante quantité de fret mais ses options défensives sont extrêmement limités. Les pilotes de Hull devront employer des escortes de chasseurs ou voyager en convoi afin de dissuader de potentiels pirates d’un accostage. Des vaisseaux comme le Caterpillar et le Starfarer offrent plus de défense et de maniabilité au détriment de l’espace de stockage. Si votre route commerciale vous embarque aux mondes en bordure où les locaux prennent la loi à la légère, vous serez ravis d’avoir plus d’un tour dans votre sac pour faire réfléchir un ship-jacker (NdT : équivalent de car-jacker) plutôt deux fois qu’une. De plus petits vaisseaux comme le Cutlass possèdent une capacité décente en terme de SCU pour de petits trajets, mais plus important, la sagacité au combat pour affronter l'agresseur en face à face, et protéger sa précieuse cargaison.





Savoir non seulement la quantité de marchandise qu’il faut embarquer mais également la route que le transport prendra devrait aider un pilote perspicace à faire le bon choix concernant le transporteur à choisir. Bien sûr, un marchand plus “entreprenant” peut aussi vouloir considérer d’avoir à éviter toute… implication impériale.



Alors que de plus en plus de routes légitimes s’étendent au travers des systèmes, il en va de même pour les pirates cherchant à prendre ce qui ne leur appartient pas. De la même façon, alors que de nouvelles colonies s’établissent et vont avoir besoin de livraisons d’armes sous restrictions pour se défendre contre les maraudeurs, les dealeurs de bas-fonds vont eux aussi avoir besoin de solides ravitaillements de stims et de narcotiques illégaux. Quelle que soit l’histoire, des Transporteurs volontaires vont être nécessaire pour passer des marchandises sous le nez des forces de l’ordre de temps en temps. Nous voulons nous assurer que ce gameplay soit engageant, fun, et avec une petite touche de stress. Les passeurs ont une gamme de techniques disponibles pour cacher leur cargaison face aux autorités, que ce soit simplement en ne la déclarant pas, ou bien en faisant passer des marchandises spécifiques pour d’autres choses, jusqu’à les masquer complètement afin qu’elles n’apparaissent pas sur les scans. Juger un vaisseau à sa capacité à la contrebande est une autre considération à prendre en compte lorsqu’il convient de choisir le bon vaisseau pour le bon boulot, ce que nous allons voir plus bas.









Marchandises, Unités, et SCU, Oh La La !


Quand un joueur achète une marchandise, il le fait sous la forme “d’Unités”. “Donnez-moi trente unités de haricots” comme dirait l’autre. De même, lorsque vous achetez des armes, de l’équipement ou d’autres choses, ils ont tous un attribut numérique de taille qui définit le nombre d’unités qu’ils occuperont. Ces valeurs sont essentielles pour comprendre comment les joueurs stockent et transportent leurs produits, ce qui nous amène au grand frère de l’unité : le SCU.





Une Unité de Cargo Standard, ou SCU, est la mesure universelle pour le stockage de cargaison et les mesures de transport. 1 SCU sera notre boîte standard, taille depuis laquelle toutes les autres boîtes sont mesurées. Nous voulions une unité universelle afin que lorsque nous disons qu’un vaisseau possède un espace de 100 SCU, vous arriviez à savoir combien de conteneurs vous pouvez y mettre. Plus que d’utiliser 1m3, nous voulions être sûr de pouvoir grouper la marchandise avec son conteneur. En terme de mesures, 1 SCU revient à 1.25m3 ce qui correspond à 1m3 de stockage marchandise avec une protection de 125mm de chaque côté et un couvercle. Lorsqu’on aura nos conteneurs réfrigérés, toxiques, voire abritant du bétail dans de futurs versions, cela nous permettra d’utiliser cette bordure de 125mm pour plus de protection, ou de l’assemblage sur mesure sans perte d’espace intérieur. Donc, comme son nom l’indique, le fret a une taille universelle, quel que soit le type de conteneur que vous manipulez.



1 SCU peut contenir 100 unités avant d’être plein. Puisque 1 SCU est le plus petit format de conteneur, ça signifie que si vous achetez 1 unité de haricots ou 100 unités, le même 1 SCU de haricots sera livré dans votre soute. Comme vous l’imaginez probablement, la 101ème unité de haricots achetée sous-entend qu’elle occupera désormais 2 SCUs dans la soute. Les marchands les plus efficaces voudront arrondir leur cargaison à la centaine la plus proche s’ils le peuvent. Il convient aussi de noter qu’un joueur ne peut pas stocker différents types de marchandises dans une même caisse, remplir 1 SCU d’une moitié de haricots ne permet donc pas de remplir l’autre moitié avec du porc et économiser de l’espace. Le Porc sera stocké sans sa propre SCU. Toute unité additionnelle de Porc ou de Haricots achetée sera ajoutée dans les SCUs existantes, cependant. Cela permet aux joueurs d’égaliser leurs différents produits et d’obtenir le maximum de leur espace.



Puisque les armes et équipements se sont vu attribuer une unité de taille eux aussi, cela permet aux joueurs d’acheter des caisses de stockage taille SCU pour sécuriser leurs équipements et armes sur la grille du vaisseau, plutôt que de les laisser trainer n’importe où dans le vaisseau.









Le Jeu des Nombres, ou : La Place de Mon Vaisseau, Dans Tout Ça




Quand il convient de décider de la capacité de fret d’un vaisseau, il nous faut penser au rôle qu’on le voit occuper dans l’univers de Star Citizen.



Nous avons des vaisseaux de début de carrière qui se sont vu donner un espace de stockage limité. L’idée c’est que les joueurs puissent utiliser ces vaisseaux bon marché, et une fois qu’ils font des courses plus régulières avec une soute pleine, ils devraient pouvoir se permettre de voir plus gros. Les Auroras et Reliants, dans ce cas précis, sont conçus pour donner au joueur un avant-goût de la carrière de transporteur sans briser la tirelire pour démarrer, et permettre d’aller plus loin si ça leur plait.



D’autres vaisseaux possèdent une capacité de fret sans être considérés comme “transporteurs” pour autant. Nous pensons simplement que ce sont des vaisseaux dont les joueurs attendent un minimum d’espace. Ils ne tirent généralement pas complètement avantage de leur espace intérieur, mais possèdent une zone de côté pour le stockage, comme le Hornet ou le Mustang.



Ensuite, nous avons les vaisseaux dédiés au transport de fret dont la soute est géométriquement taillée autant que faire se peut, pour utiliser le plus d’espace possible tout en maintenant leur intégrité structurelle. Nous parlons là des Freelancers, Starfarers, Caterpillars, et la série des Hull pour n’en nommer que quelques-uns. L’espace de stockage de ces vaisseaux s’est vu déterminé de manière à trouver un équilibre avec le coût et la performance.





Quand il s’agit de déterminer où un vaisseau de fret se situe par rapport à un autre, nous regardons sa vitesse et son efficacité au combat, et nous avisons alors le genre de capacité de stockage adaptée à ce type de vaisseau. Un couple classique serait le Freelancer opposé au Cutlass. Le Freelancer a sacrifié quelques aptitudes au combat et de la maniabilité pour pouvoir transporter plus de marchandises. Le nouveau Cutlass peut s’occuper de lui-même en combat et même aller à l’attaque au besoin, mais au détriment de son espace en soute. Nous voulons que les joueurs puissent juger quel type de vaisseau correspond à un job en particulier. Où vont-il emmener les cargaisons ? À quelle vitesse devront-ils s’y rendre ? Quelle quantité faut-il pour répondre à la commande ? Nous cherchons à nous assurer que deux vaisseaux de transport ne remplissent pas le même rôle. Même dans le monde spécialisé du transport de fret, il peut y avoir encore plus de spécialisation en fonction des routes, des dangers, et même des produits eux-mêmes que le joueur souhaitera transporter.



Nous faisons ce que nous pouvons pour nous assurer que l’espace de stockage soit pratique sur le plan logistique. Des marchandises éparpillées dans tous les recoins et interstices du vaisseau pourrait sembler pratique pour le joueur sur un plan numérique, mais le fait de charger et décharger peut devenir un calvaire voire une impossibilité avec de hauts plafonds et de petites embrasures. L’avantage du Caterpillar avec ses immenses portes ne sera pas toujours structurellement sensé pour d’autres vaisseaux du genre. Il peut y avoir des cas où certains vaisseaux ont un espace potentiellement “utilisable” en reste.









Se Préparer Pour le Job que Vous Avez, et Pour le Job que Vous Voulez




Surcharger un vaisseau avec plus de marchandises est sûrement quelque chose que beaucoup de pilotes ont demandé, et c’est quelque chose qu’on va permettre. Puisque les caisses pourront être levées et déplacées à la main, les joueurs n’auront pas besoin d’une grille de soute sous eux pour les placer, ce qui signifie qu’ils peuvent poser ces marchandises n’importe où. Cependant, nous encourageons les joueurs à stocker leurs marchandises de manière sécurisée, sinon toute une ribambelle de défis risque de vous attendre.



Plus vous transportez, plus vous déplacez de masse, plus cela impactera négativement l’efficacité de votre vaisseau. Si vous excédez la masse recommandée avec des caisses en vrac placées n’importe où, vous allez perturber l’équilibre intérieur du vaisseau et infliger plus de contraintes aux propulseurs d’un côté que de l’autre. Le système de vol fera de son mieux pour compenser, mais attendez-vous à consommer votre carburant plus rapidement et augmenter le risque d’usure des composants, contrairement à un vaisseau au poids optimisé.



En plus, alors que nous développons la physique pour le comportement en intérieur, nous nous penchons aussi sur la température de la pièce, l’atmosphère et d’autres forces qui peuvent agir sur le joueur, et lorsqu’une marchandise n’est pas sécurisée, ces systèmes agiront également dessus. De futures mises à jour verront l’ajout de la force d’inertie afin que tout coup ou à-coup en combat, rentrée atmosphérique, sauts quantiques, etc. puisse envoyer valdinguer tout ce qui n’est pas sécurisé dans la soute, lui faisant potentiellement subir des dégâts. Bien que la quantité de ces dégâts reste à définir, attendez-vous à une certaine perte d’intégrité pour les biens que vous transportez s’ils ne sont pas stockés de manière appropriée. Gardez aussi un œil sur tout paquet en vrac si quelqu’un ouvre un sas. S’il n’y a rien pour les garder en place, vos marchandises vont se retrouver à la merci de toute décompression.









La Véritable Raison de Garder la Marchandise en Dehors des Clous




La contrebande est l’une des prochaines grosses fonctionnalités que nous allons ajouter au système de fret et nous sommes impatients de voir les joueurs en tirer parti. Les marchandises qui seront sécurisées sur la grille de la soute seront aussi considérées comme déclarées dans le manifeste de transport du vaisseau. Cela signifie que, quand un joueur passera la douane, ou sera approché par les forces de l’ordre le long des voies spatiales, leur manifeste sera transmis comme un camionneur remet son calepin, déclarant tout ce que contient leur soute de manière transparente.



Cela permettra également au joueur d’être capable de faire un effort conscient pour ne pas déclarer certains objets, en les enlevant délibérément de la grille. Comme souligné plus haut, une boîte laissée dans un couloir risque de déséquilibrer un vaisseau, le surcharger et bringuebaler à l’arrière. Mais lorsque le système de contrebande sera déployé, l’avantage pour les joueurs est qu’elle ne sera pas présente dans le manifeste. Un joueur qui veut glisser une caisse de contrebande sous le nez d’un poste frontière pourra le faire simplement en la laissant hors de la grille et en évitant d’en transmettre les détails au douanier.



Bien sûr, la police ne ferait pas son travail proprement si elle se contentait de croire ce que leur dit un routier sur parole, ils scanneront donc le vaisseau régulièrement pour confirmer les dires du transporteur, que ce soit sur la grille ou non. Pour contrer ça, nous allons permettre aux contrebandiers d’ajouter des technologies supplémentaires à leurs caisses SCU comme des “brouilleurs” les rendant plus difficile à détecter, ou ce que l’on appelle “camoufleurs” qui permettent de faire passer un conteneur pour autre chose.



Il est malheureusement clair qu’aucune astuce de contrebandier ne sera capable de résister indéfiniment aux scans répétés. Si un joueur se retrouve donc face à des examens récurrents de la part de la loi, ou bien à des pirates cherchant à le soulager de sa précieuse cargaison, à moins qu’il n’ait le meilleur matériel du marché noir pour y répondre, il conviendra peut-être de réfléchir à changer de carrière. Ce n’est pas une vie pour les tendres.









Foire Aux Questions


ou : Questions que nous pensions que vous vous poseriez












Q : Le Reclaimer était initialement vendu avec 2500 SCU, et est maintenant listé avec 360 SCU. Où est passé l’espace de stockage ?


R : Dans la continuité de notre mise à jour du classement, nous définissons désormais la “Capacité de Soute” d’un vaisseau comme son espace de stockage “utilisable” pour entreposer et transporter des marchandises et d’autres objets. Pour le Reclaimer, la majeure partie de son espace interne est dédiée exclusivement au stockage des matériaux de récupération qu’il a récolté. Puisque nous ne voulons pas le présenter sous un faux jour aux potentiels acheteurs, nous avons listé le Reclaimer comme n’ayant “que” 360 SCU de Capacité de Soute. Nous espérons que les joueurs cherchant leur futur vaisseau de transport comprennent plus clairement l’actuel espace de stockage “utilisable”.



Attendez-vous à des changements similaires pour les classements des vaisseaux de minages comme l’Orion et le Prospector. Ces vaisseaux dédient la plupart de leur espace SCU précédemment défini au stockage et au traitement des métaux, cristaux et minéraux qu’ils récoltent. Vous verrez donc leur “Capacité de Soute” réduire en comparaison à ce qu’ils avaient jusqu’à présent.



Rassurez-vous, l’espace n’est pas parti ailleurs, il est juste mieux défini afin que les joueurs sachent exactement à quoi s’attendre.







Pour aller plus loin













Source de cet article | Traduit par Kiro S. Terashii, relu par Lutenar, Silkinael
©2017 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)

Bienvenue sur le site de la TradTeam !

Vous trouverez ici l’actualité de Star Citizen traduite en français.

Vous pouvez soutenir notre initiative en votant sur le Community Hub ou en contribuant directement via notre Tipeee !