Rejoins la TradTeam sur Discord !
< Retour à la liste des traductions

Guide Galactique : Hadur (Hui sen Yā’mon)








Ce Guide Galactique est apparu à l’origine dans le Jump Point 5.1.


Après des siècles de guerre froide et de diplomatie sous tension avec l’empire Xi’an, il n’y a guère d’endroits où les relations inter-espèces ont davantage fleuries que dans le système Yā’mon. L’ancien no man’s land s’est récemment transformé en un symbole de coopération et d’espoir pour tous ceux qui souhaitent une paix durable entre nos espèces.



La première découverte du système par l’humanité est apparue dans un rapport de vol de Teesa Morrison, qui a franchi le point de saut Baker-Yā'mon en 2531. Ce qui a commencé comme un compte-rendu exubérant avec des premiers résultats concernant une étoile de séquence principale F, entourée de quatre planètes, se transforma en crainte lorsqu'elle rencontra une unité militaire Xi'an escortant une équipe de mineurs vers la ceinture d'astéroïdes. Familière avec les Xi’an depuis la couverture de l’incident de Pallas par la presse l’année précédente, Morrison et son équipage prirent immédiatement la fuite. Les navires militaires Xi’an les suivirent de près, mais n’ouvrirent pas le feu. Morrison a plus tard fait remarquer qu’elle croyait que les Xi’an les traquaient pour tenter d’apprendre d’où venait le vaisseau humain. Alors que son équipe discutait du risque de révéler l'emplacement d'un saut humain à des ennemis potentiels, ils ont finalement décidé de retourner à Baker pour rendre compte de leur rencontre dès que possible.



Moins d’une journée après avoir reçu le rapport, une flotte se mit en position afin de garder le point de saut, mais il s’écoula quinze jours avant que le premier éclaireur Xi’an n’apparaisse dans l’espace humain. Il est probable que la guerre aurait éclaté à ce moment précis sans la présence de nombreux membres de presse venus couvrir la situation après la diffusion de la séquence de Morrison ayant fuitée dans les médias. Sous les yeux de l'UPE dans son ensemble, la marine préconisait la prudence et le vaisseau Xi’an fut autorisé à partir.



Au cours des années suivantes, plusieurs expéditions prudentes furent entreprises depuis Baker vers le système. Bien qu’il y ait encore eu des heurts occasionnels avec les Xi’an, il était clair qu’ils n’avaient aucune infrastructure permanente dans le système et il a été supposé qu’ils ne l’avaient découvert que récemment. En raison de l'abondance de ressources non réclamées, quelques individus et sociétés audacieux se sont empressés de commencer à exploiter la ceinture, mais la perspective de voir des civils voler librement à côté de vaisseaux extraterrestres était considérée comme une poudrière pouvant sauter à tout moment.



En 2542, Jianna Perry, haut-commandant de la flotte de l’UPE, proposa que tous les systèmes connectés aux Xi’an soient placés sous le contrôle de la Navy afin de fournir une zone tampon pour protéger le reste de l’UPE si leurs voisins extraterrestres décidaient d’attaquer. Après de longues délibérations, le Tribunal approuva le plan et la ligne Perry était née. Le système que Morrison avait découvert fut renommé Hadur pour le mettre en conformité avec les désignations de dieux de la guerre choisis par l’armée pour les systèmes frontaliers (suivant le modèle commencé par le nom donné au système Horus). Les entreprises qui avaient commencé à investir dans le système étaient furieuses et une longue bataille juridique en vue d'obtenir des réparations aurait entravé l’UPE jusqu'à ce qu'Ivar Messer prenne le pouvoir et rejette les poursuites.



Un nouveau départ




Pendant le siècle et demi qui suivit, tout le trafic à Hadur se composa d’ un mélange de patrouilles militaires, de satellites espions, de drones de scans et réseaux de mines alors que les deux parties cherchaient à défendre leur empire respectif le long de la ligne Perry. Même si les tensions continuèrent de croître au fil des années, les Messers utilisant la peur alimentée par la xénophobie comme moyen de contrôle, la guerre n’éclata jamais. Finalement, en 2789, le sénateur Akari put conclure un traité de paix avec le souverain Xi’an, l’empereur Kr.ē.



Lors des négociations qui ont suivi l’effondrement du régime Messer, il a été décidé que les systèmes de la ligne Perry seraient divisés de manière égale. Le contrôle de Hadur (alors renommé Yā’mon) devait être confié aux Xi’an et le 5 juillet 2793, le pacte était signé, officialisant cette désignation.



Bien que la paix ait été déclarée, beaucoup pensaient que les deux parties considéraient la trêve comme ténue au mieux. En ce sens, les Xi’ans ont présenté Yā’mon comme un système pénitentiaire dans lequel les contrevenants étaient forcés de travailler dur dans les mines jusqu’au paiement de leurs dettes envers la société. Yā’mon n'était pas unique à cet égard. Des stratégies similaires ont été observées dans tous les systèmes transitoires Xi’an. Indra abritait un important centre de transport, Pallas était utilisée à des fins de recherche et Virtus était confié à un syndicat du crime. Si jamais la guerre devait réellement se produire, les quatre victimes ne subiraient que des pertes Xi’an minimes.



Puis, en 2942, dans une annonce surprise après des décennies pendant lesquelles le système n’avait vu qu’un commerce et une présence humaine minimale, ArcCorp révéla avoir obtenu un contrat avec le gouvernement Xi'an pour aider à la terraformation de Yā’mon II et Yā’mon III. Dans cet accord, ArcCorp serait chargé de fournir des ressources à l’immense projet, tandis que les Xi’an superviseraient les opérations techniques les plus ardus du processus. La décision amena certains à se demander pourquoi les Xi’an comptaient sur les ressources humaines pour le projet au lieu de faire venir des fournitures d’Ayr’Ka ou de Pallas. Bien qu'il n'y ait pas de réponse officielle dans les années qui ont suivies la conclusion de l'accord, des millions de tonnes de matières premières ont été livrées par Baker, accompagnée d'une main-d'œuvre humaine importante et croissante. L'usage que les Xi'an comptaient faire de ces mondes une fois ceux-ci terraformés, conformément à leur coutume, restait incertain. Selon la rumeur, ce serait un système usine, étant donné que ArcCorp avait de l’expérience pour ça, ayant façonné leur propre planète selon le style Xi’an.



Ces dernières années ont marqué une période de prospérité pour Yā’mon. Une multitude de stations ont été construites alors qu'un flux constant de vaisseaux de transport entrent et sortent du système chaque jour. Depuis le récent investissement important dans les infrastructures, jusqu'au contrat juteux avec ArcCorp, voire même jusqu'à l'introduction d'une division humaine dans la célèbre course d'endurance Xi'an Koa e Ko'ia qui se déroule sur Yā'mon, il semble que l'empereur Kr.ē et son peuple considère de plus en plus que l'humanité est un véritable allié.





Kuā’li (Yā’mon I)




Un complexe situé du côté sombre de cette planète rocheuse et sinueuse aurait abrité un camp de travail à sécurité maximale, où la nuit permanente aurait eu un effet apaisant sur les Xi’an enterrés là. On pense qu'un grand nombre de ces prisonniers ont maintenant été désignés pour aider à certaines des tâches les plus dangereuses nécessaires au processus de terraformation.








Yethlūl y.ath’o (Yā’mon II) & Yethlūl s.yen’o (Yā’mon III)




Les deux planètes terrestres font actuellement l’objet d’une terraformation grâce aux efforts conjoints du gouvernement Xi’an et ArcCorp. Bien qu'il reste encore un peu de temps avant que les planètes ne deviennent habitables, des progrès importants ont été accomplis et, récemment encore, l'atmosphère naissante de Yā’mon III a été inondée d’un gaz à la teinte violette qui lui confère une apparence mémorable. Le projet a été considéré par les acteurs de l'industrie de la terraformation comme une entreprise extrêmement compliquée, et de nombreux analystes financiers présument que cette relation étroite avec les Xi’an donnera à ArcCorp un avantage sur le terrain pour les années à venir.



Comme d’autres anciens systèmes de la ligne Perry, un mélange intéressant de cultures a commencé à se développer sur les stations en orbite planétaire, où Human et Xi’an ont commencé à fortement interagir. De nombreux passionnés de course devraient se rendre à la station principale ArcCorp, au-dessus de Yā’mon II, pour observer la prochaine Koa e Ko’ia, alors que les pilotes suivront un parcours difficile comprenant une atmosphère tumultueuse toujours en formation.








CEINTURE ALPHA DE YĀ’MON




Exploitée depuis des dizaines d'années par travail forcé, elle a récemment commencé à être exploitée en quantités commerciales,de plus en plus de ressources étant nécessaires pour les projets de terraformation en cours.








Yām’ping (Yā’mon IV)




Comme cette planète très lointaine dispose de peu de ressources, elle a été réservée par les Xi’an pour héberger de nombreuses stations offrant des services et des distractions aux travailleurs présents dans le système.










AVERTISSEMENT RELATIF AUX VOYAGES


En raison du trafic humain important dans le système, il est important que les visiteurs se rappellent que la loi Xi’an régit Yā’mon. Les infractions mineures commises dans l'espace UEE, telles que le marquage à l'aide de graffitis, peuvent souvent entraîner une peine plus lourde ici. Assurez-vous de vous familiariser avec avant de faire une bêtise et ainsi éviter les malentendus gênants.








Ouï-dires




“Nous ne pouvons pas espérer garder nos maisons en sécurité si nous laissons la porte d'entrée grande ouverte. Nous devons sécuriser et protéger la frontière ou nous allons nous réveiller et constater que les Xi'an se sont déjà invités à l'intérieur.”



– Le haut-commandant de la marine Jianna Perry, Allocution devant le tribunal de l' UPE, 2542






“Même si de nombreux habitants de notre empire ont le sentiment que nous devrions réclamer les ressources de Yā'mon au lieu de les donner aux Xi'an, je soutiens que si jamais ils souhaitent que l'humanité trouve un moyen pacifique d'exister dans cet univers, ils devraient rapidement commencer à vivre avec d’autres idées.”



– Ambassadeur Coen, communication privée avec Imperator Toi, 2792









Source de cet article | Traduit par Krimey, relu par Silkinael, odysseus1992, Youpilai
©2019 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)