Rejoins la TradTeam sur Discord !
< Retour à la liste des traductions

Guide Galactique : Système Cathcart







GUIDE GALACTIQUE : CATHCART


Système Cathcart



D’un point de vue astronomique, le système Cathcart est relativement vide : une étoile naine de type A sans véritable planète autour, seulement une chaîne d’astéroïdes disparates pauvrement disséminés et quelques micro-mondes orbitants loin de la zone habitable. En théorie, il n’y a aucune raison valable de s’installer dans le coin. Ce qui est désormais connu sous le nom “décharge de la galaxie” a vu de modestes débuts. Le système fut découvert en 2438 par la fugitive Adelaide Lorris. Beaucoup pensaient que le système lui servait de planque, et qu’elle ne le signala que lorsqu’elle vit des explorateurs scanner le point de saut à proximité. Elle nomma le système d’après le Marshall qui la poursuivait. Bien que l’UNE se contentait d’envisager les utilités potentielles de Cathcart, ils ne l’ont jamais revendiqué. Les idées filèrent, allant d’un centre de recherche en communications à longue portée jusqu’aux plans de construction pour un terminal de transport. En fin de compte, le système devint le dépotoir de l’armée.



Le raisonnement était simple : sans planète ou autre corps céleste majeur, un vaisseau pourrait être facilement entreposé sans la crainte de déranger les populations ou les écosystèmes locaux. Deux usines de traitement préfabriquées furent remorquées dans le système et, durant des décennies, ce procédé commença à collecter toutes sortes d’engins militaires obsolètes : des chasseurs “garés” dans l’espace, mis bout à bout sur des centaines de kilomètres, des destroyers abandonnés, des croiseurs, des frégates et des portes-vaisseaux, tous dépouillés de leurs systèmes utiles voire classifiés, amarrés les uns aux autres à perte de vue.



Durant deux cents ans, le champ de débris grandit dans Cathcart, loin des yeux et de l’attention des structures de commandement militaire.



C’est là où l’histoire de Cathcart devient trouble. Le système devint rapidement la poubelle de l’armée et des industries privées, qui y jetèrent leurs vaisseaux endommagés, leurs matériaux toxiques et autres bizarreries en tous genres. Mais en 2750, un jeu pilote de la marine, chargé d’y déposer une coque de vaisseau fracturée, tomba sur quelque chose d’incroyable dans cette mer d’ordures.



Spider



Sans que personne ne le sache, Cathcart abritait une population confortablement installée. Des hors-la-loi, parfois seuls ou regroupés, avaient fait des châssis de surplus militaires et civiles leurs foyers, les modernisant avec des systèmes de confinement atmosphérique fait de brics et de brocs, engendrant une vie improbable. Cependant, la station désormais connue sous le nom Spider était quelque chose de jamais vu à cette échelle. Une masse tentaculaire de la taille d’un monde, un amas de vaisseaux abîmés, de colonisateurs abandonnés et d’anciennes plateformes, attachés ensemble avec du scotch, du métal et des prières. Les origines de Spider tiennent plus du royaume des mythes et légendes que de l’histoire factuelle. Les légendes des clans affirment que sa création fut supervisée par des dizaines de milliers de pirates et de contrebandiers travaillant de concert, raccordant de vieux modules d’habitats, des destroyers, des portes-vaisseaux et des vaisseaux-colonies, pour former un foyer, et grâce au temps, une ville pleine de vie. Les anthropologues modernes considèrent cette histoire comme fortuite, mais quelle que soit son histoire, Spider est désormais l’un des domaines les plus fascinants de l’espace : elle est de loin l’endroit le plus vaste de la galaxie où les pirates se rassemblent ouvertement.



À l'approche du milieu du 30ème siècle, la population hors-la-loi de Cathcart et l'existence de Spider avait survécu aux Messers pour devenir un élément presque commun de l’univers. Leur proximité avec le système Nexus et plusieurs autres systèmes non-revendiqués amenèrent des rumeurs, déclarant que les pourparlers avaient commencés, afin d’organiser un gouvernement humain indépendant, dont Spider serait la futur capitale.



En 2931, tout allait changer. La course-poursuite du tristement célèbre Dean Kellar démarra par une baston de bar sur Spider, avant de se répandre dans cinq systèmes, embarquant pas loin d’une quarantaine de participants. Ce fut cette bataille enragée et anarchique qui fit réaliser à l’UEE la nécessité d’exercer un certain contrôle dans cette zone.



Peu de temps après, ils revendiquèrent officiellement le système Nexus et expulsèrent les habitants qui vivaient là. Alors que beaucoup d’entre-eux furent relocalisés sur Cathcart et Taranis, une large force resta sur place, résolue à ne pas abandonner son foyer si facilement. Ils ripostèrent contre les occupants de l’UEE d’une manière terrifiante : le Massacre de Walzer de 2935.



La contre-attaque de l’UEE fut rapide. Convaincue que les supporters de l’attaque se rassemblaient à Spider, la marine lança une campagne de bombardements intensifs pour essayer d’anéantir les insurgés. Les gigantesques champs de détritus empêchèrent l’UEE de cibler efficacement Spider, mais les pertes furent tout de même significatives.



Protocole



La première chose à retenir, c’est que Spider change constamment. Le morceau de vaisseau de guerre, avec lequel vous vous êtes amarré pour acheter des narcotiques il y a un mois, est peut-être devenu un agro-habitat aujourd’hui … ou a peut-être explosé après une dispute au sujet de tarifs avec un acheteur pragmatique. Spider est en expansion constante : les déchets dans Cathcart et autres vaisseaux défoncés sont ajoutés au labyrinthe quotidiennement. Naturellement, prendre un mauvais virage peut s’avérer extrêmement dangereux pour votre santé.



Montrer patte blanche peut être délicat. Sans les bons codes — disponibles au bon prix dans les systèmes environnants — vous ne survivrez pas une minute après votre arrivée. Bien qu’il n’y ait aucun gouvernement organisé patrouillant dans Cathcart, les pirates de petit calibre sont légions, errants autour du point de saut, attendant pour traquer quelques malheureux voyageurs.



Traverser Spider elle-même peut être un étrange mélange de protocoles et de rituels. La station est principalement dirigée par trois groupes de hors-la-loi : Le clan de Dace, Fist & Nail, et NKZ. Dans leurs territoires respectifs, vous serez sujets à leurs propres règles, ne leur manquez donc pas de respect.



La culture au sein de Spider est étonnamment plaisante : tout le monde a conscience d’être dans une compagnie de voleurs, et chaque transaction faite n’est pas plus, ou moins honnête, que ce que vous pourrez trouver dans un square public sur Terra. N’énervez pas les locaux bien sûr, mais c’est un conseil valable quelque soit le monde. Un détail important, cependant : chaque partie de Spider possède une alarme de décompression qui lui est propre… Surveillez donc les lumières qui clignotent, les sirènes, ou tout ce qui peut attirer votre attention… Ne vous séparez jamais de votre casque et de votre combinaison pressurisée.



À l’attention des voyageurs



Les voyageurs pour Spider peuvent accéder aux différents quais grâce à différents mots de passe. Veuillez noter que ceux-ci expirent rapidement, et qu’employer un mot de passe incorrect peut vous faire identifier comme hostile !



Un bruit qui court



"Boomer marchait devant moi, on se dirigeait vers un site d’atterrissage sur le niveau Dace. Il parlait et blaguait, comme d’hab’, quand soudain, BAM ! Une section du mur explosa et l’aspira dans le vide spatial. C’est l’truc le plus triste que j’ai jamais vu… Il m’devait quatre-vingt creds… "


  • Reg Wallen, extrait de Void Walkers : La Vie Dans L’Outremonde




“En tant qu’accomplissement architectural, je ne connais rien de plus impressionnant que le développement de Spider, surtout quand on sait que beaucoup “d’ingénieurs” (si on peut les qualifier de la sorte) n’ont véritablement pas eu d'entraînement formel en construisant cet enchevêtrement labyrinthique de couloirs et d’habitats.”


  • Kesley Arthur Draft, entrevue pour Cross & Beam




Source de cet article | Traduit par Kiro S. Terashii, relu par Holf
©2018 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)