Rejoins la TradTeam sur Discord !
< Retour à la liste des traductions

Showdown: "La théorie de la pénurie"




SHOWDOWN !



Auto-Transcript proposé au S&P et au NFSC







EP:60:56 : “Théorie de la pénurie...”


ERIA QUINT : Salut, et bienvenue pour un nouvel épisode de ShowDown, votre source de débats impartiaux, traitant des problèmes les plus critiques et les plus importants de tout l’Empire. Je suis votre hôte et modératrice, Eria Quint.



Depuis le premier saut interstellaire de Nicholas Croshaw, les instances supérieures de l’Humanité ont continuellement poursuivi une politique d’expansion de plus en plus profonde et lointaine parmi les étoiles. Avec bien plus de trois douzaines de systèmes sous son contrôle, l’empire continue de dépenser des sommes considérables -en crédits et en ressources- chaque année pour financer des missions d’exploration. La question que nous mettons sur la table aujourd’hui est la suivante : le gouvernement doit-il continuer de mener une telle politique d’acquisition stellaire ou devrait-on plutôt concentrer nos efforts à l’intérieur des systèmes que nous possédons déjà ? Mes deux invités d’aujourd’hui ont des opinions très différentes sur le choix de la voie qui offrira l’avenir le plus brillant à nos espèces.



Permettez-moi de vous présenter le Dr. Janelle Taglion, auteur de “ La théorie de la pénurie”, un récent article publié dans le journal de l’économie impériale et qui prétend que l’Empire s’est développé aussi loin qu’il lui était possible de le faire tout en continuant de pouvoir subvenir à ses besoins. Bienvenue Dr. Taglion.



DR. TAGLION : Je suis vraiment ravie d’être ici Eria.



ERIA QUINT : Avec nous également aujourd’hui, le chef de recherche au Centre Impérial de Cartographie et partisane de l’expansion, Darcy Lizu. C’est un plaisir de vous avoir avec nous ici.



DARCY LIZU : Je vous en prie, appelez moi Darcy. C’est un vrai plaisir de participer à cette émission, je suis ravie d’avoir la chance de pouvoir discuter de cet important problème avec vous et le Dr. Taglion.



ERIA QUINT : Alors entrons sans plus attendre dans le vif du sujet voulez-vous ? Dr. Taglion, pour ceux là-bas qui n’ont pas eu la chance de lire vos travaux, pourriez-vous nous résumer votre théorie et nous expliquer pourquoi vous pensez que l’UEE pourrait être à l’aube d’une sur-expansion ?



DR. TAGLION: Avec plaisir. Tout se résume à la disponibilité des ressources et à leur gestion. Si nous regardons en arrière, vers le passé de l’histoire de notre espèce, bien avant que nous n’ayons de nombreux systèmes pour nous y étendre, à l’époque où nous vivions exclusivement dans le système Sol, il existait un vrai souci : la pénurie de ressources. À cette époque, la surpopulation menaçait l’existence même de notre espèce et ce fut cette crise qui nous mena à la colonisation de la lune et à la terraformation de Mars. Chacune de ces étapes furent des bonds en avant technologique majeurs. Même en ce qui concerne les générations précédentes, le risque de tomber à court de carburant fossile les a mené à faire preuve d’une ingéniosité sans précédent. Nous voyons cela se répéter encore et encore.

Compétition égale création. Regardez-nous aujourd’hui. Grâce aux moteurs de saut et aux détecteurs, nous pensons être capables de toujours découvrir de nouveaux systèmes. Nous sommes devenus suffisants. Si vous regardez notre courbe d'avancement technologique, elle s’est presque aplatie durant les derniers siècles. Les innovations majeures, comme le projet synthémonde, semblent dépérir.



ERIA QUINT : Et vous pensez qu’une expansion continue pourrait faire s’effondrer l’Empire ?



DR. TAGLION : C’est la seule conclusion à tirer, si vous prenez en compte les modèles économiques qui ont évolué, et que vous suivez la prospection de ce modèle au taux de croissance actuel. Je crains que ce destin ne se manifeste si notre empire persiste à chercher à s’étendre, cela mènera à la stagnation, qui entraîne l’instabilité, et éventuellement un effondrement total.



ERIA QUINT : Je vois que vous êtes impatiente de répondre, Darcy. Que pensez-vous de la théorie du Dr. Taglion ?



DARCY LIZU : Tout d’abord, laissez-moi vous dire que le Dr. Taglion présente ici de très intéressantes corrélations. Mais comme nous avons pu nous en rendre compte bien souvent, corrélation n’est pas forcément causalité. Rejeter simplement, et avec désinvolture, les avantages de notre expansion pour l’humanité reviendrait à la considérer avec une vue très biaisée de notre développement. Ce que nous avons appris sur l’univers -et sur nous-même- en voyageant vers d’autres systèmes est inestimable. La découverte, l’exploration, la connaissance. Ce sont ces valeurs fondamentales qui nous guident en tant que peuple. Et non pas la compétition et le grappillage de ressources.



DR. TAGLION : Pourquoi les gens explorent-ils ? Pour trouver des ressources. Mais nos technologies d’exploration ont atteint un point où elles sont suffisantes pour subvenir à nos besoins pendant des siècles, sans besoin d'autre développement majeur. Le fait que les ICC opèrent des vaisseaux qui sont presque identiques à ceux utilisés il y a des centaines d’années devrait être une indication à elle seule. Où est l’avancement marquant, comme notre passage du bateau à l’avion ? Quand nous sommes passés du ciel à l’espace ? Nous sommes devenus complaisants et c’est dangereux. Laissez les frontières où elles sont et laissez l’empire se re-concentrer vers l’intérieur. Laissez-nous essayer de rendre meilleurs les mondes que nous possédons au lieu d’investir des milliards de crédits dans la terraformation d’autres.



DARCY LIZU : Ce dont vous êtes en train de parler va à l’encontre de nos impératifs biologiques naturels. En tant qu’organisme vivant, il est de notre meilleur intérêt de nous étendre aussi largement que possible. Imaginez un peu ce qui serait arrivé si nous n’avions habité qu’un seul système quand les Vanduul nous ont trouvé. Nous serions éteints ! Durant cette seule année, nous avons découvert deux nouveaux cristaux métalliques naturels dont nous ne soupçonnions même pas l’existence. Sans mentionner une nouvelle espèce d’algate et un petit cafard bleu qui fredonne une mélodie bien distincte, chacune de ces découvertes est l'objet de recherches pour des applications en bio-ingénierie. Ces découvertes que vous rejetez pourraient mener à des percées inimaginables.



ERIA QUINT : Et qu’en est-il de l’argument du Dr. Taglion qui met en avant que l’une des ressources les plus limitées de tout l’empire est sa capacité à se gouverner correctement lui-même ?



DARCY LIZU : Je ne suis pas un expert politique, mais les faits sont que nous avons obtenu par nous-même ce que nous sommes aujourd’hui. Et encore aujourd’hui, avoir un gouvernement qui fonctionne implique que nous ayons la capacité de continuer à nous adapter tout en ajoutant d’autres systèmes. Et je ferais remarquer que le simple fait de découvrir un système n’implique pas forcément que nous l’incorporions à l’Empire. Combien de systèmes ont été laissés non-revendiqué ?



DR. TAGLION : Mais en gardant ce même raisonnement, ne pourriez-vous pas dire que certains des systèmes qui sont actuellement dans l’UEE auraient tout aussi bien fait de rester non-revendiqué eux-aussi ?



ERIA QUINT : Très bien, je vais devoir vous interrompre pour que nous puissions faire une petite pause. Quand nous reviendrons, nous plongerons plus en profondeur sur la question de l’expansion continue de l’UEE et sur la façon dont les objectifs actuels -reprendre les systèmes industriels aux vanduul- sont à prendre en compte. De plus, nous entendrons un ancien explorateur nous expliquer pourquoi il a abandonné la recherche de nouveaux points de saut après avoir lu le papier du Dr. Taglion. Tout cela, c’est dans la suite de Showdown.



Source de cet article | Réécrit par Silkinael, Pimmie
©2019 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)