Rejoins la TradTeam sur Discord !
< Retour à la liste des traductions

Star Citizen : Comment CIG utilise YouTube pour entretenir l'engagement des fans durant le processus de développement


Lancer un projet peut être très intimidant. Surtout quand le projet que vous lancez affirme révolutionner l'ampleur et le cadre du jeu vidéo. Cela prend un nombre incalculable d’heures de préparation, de planification et de travail. Enfin, lorsqu’on le sort devant le monde entier, il n’y a aucune garantie que les gens s’y intéressent.


 



 

STAR CITIZEN

UPLOADS : 1,042

ABONNÉS : 326,691

NOMBRE DE VUES TOTALES :73,147,598

TYPE DE CHAÎNE : JEUX

CRÉÉ LE : 16 OCTOBRE 2012

 

 

 

Cloud Imperium Games (CIG) est la société derrière Star Citizen, un jeu multijoueur en ligne hautement immersif, comme aucun autre avant lui. De la simulation de vol à l'exploration spatiale en passant par le combat, les joueurs peuvent choisir leur rôle dans cette aventure dans un univers en continuelle expansion.

Financé participativement par plus d’un million de donateurs engageant un total de plus de 178 millions de dollars pour aider à donner vie à ce projet, Star Citizen prospère grâce à une base de fans avides qui croient en la vision du jeu, sa communauté et son ambition.

 



Jared Huckaby, Responsable Contenu de la Production Globale de Vidéos chez Cloud Imperium Games a commencé en tant que donateur, et s’est finalement vu embarqué pour travailler aux côtés de l’équipe de production de vidéos de projet. Jared explique comment le besoin vidéo a émergé durant les premiers stades de développement.

« Dans ces premiers jours, nous finançions participativement un jeu. Nous n’avions pas de produit fini à montrer aux gens comme la plupart des autres projets de jeu vidéo. Ces communications initiales, durant les premières années de mon arrivée, se focalisaient sur les personnes, l’idée étant que si vous connaissiez les gens derrière Star Citizen, peut-être que vous comprendrez le jeu qu’ils font. »

En tant que Manager du Contenu pour la production globale de vidéos chez CIG,
Jared Huckaby veut que les viewers se sentent connectés aux développeurs derrière Star Citizen.

 

Pourquoi faire des vidéos ?


A cause de la vision ambitieuse consistant à créer un jeu de l’échelle de Star Citizen, l’équipe décida que la meilleure manière d’engager les personnes était de montrer autant que possible tout ce qui se passe en coulisse.

Jared se souvient qu'à l’époque, au tout début du développement, «… nous faisions beaucoup de revendications audacieuses… Nous voulions faire ce jeu gigantesque, nous voulions le produire en dehors des modèles de développement traditionnels. Ça a attiré beaucoup de scepticisme, et c’est toujours le cas aujourd’hui. L’une des manière que nous avons de combattre ce scepticisme, c’est le “Voila les gars, ils sont juste là, devant la caméra. »


Être aussi transparent a permis à la communauté Star Citizen de rester engagée avec le projet tandis que les développeurs continue de construire le jeu et de le pousser plus loin.

C’est grâce à ce rayonnement, selon Jared, que Star Citizen a autant de succès qu’actuellement. Il déclare, « … Rien [de ce succès] ne serait arrivé si nous avions annoncé Star Citizen en disant ensuite ‘Okay, maintenant on se revoit dans 5 ans avec un jeu.’ C’est grâce à ce rayonnement constant et sans fin que, chaque semaine, nous avons des personnes qui restent engagées et investies dans le projet.


Matt Sherman, Concepteur Technique chez CIG Santa Monica

 


Processus de Production


Plus de 20 web-séries sont produites chaque mois sur la chaîne YouTube Star Citizen. Chacune d’entre elle possède son propre format et plonge dans différents aspects du développement. Cela va de l’émission dédiée à l’interview des auteurs du jeu, qui démantèle la structure de l’histoire et explique certains choix scénaristiques, à la série dédiée à la résolution de bugs dans le jeu.

Jared explique, « J’aime croire que si vous cherchez à faire quelque chose qui parlera à tout le monde, vous allez probablement faire quelque chose de fade. Qui n’aura pas de particularité croustillante, intéressante, ou qui ne sera unique d’aucune manière. Nous appliquons donc cette idée pour notre contenu vidéo. »

 


Le Directeur de la Photographie de chez CIG, J.J. La Britt, vu ici derrière une caméra, est engagé pour s’assurer
que les chroniques vidéos autour du développement correspondent à l'esthétique de Star Citizen.

 

L’équipe de production utilise des caméras Blackmagic pour filmer leurs diverses séries. Le directeur de la photographie J.J. La Britt exprime à quel point Star Citizen est «… visuellement beau. Nos émissions doivent donc être également visuellement belles. » J.J. se rapproche souvent des auteurs et des développeurs pour savoir comment le jeu sera visuellement, quel feeling transmettra-t-il, afin de pouvoir communiquer ce ressenti à travers chaque tournage. Il décrit comment « je vais voir les auteurs et je leur demande ‘Hey, qu’est-ce que tu peux me dire sur Drake, qu’est-ce que ça donne ?’ et ils répondent ‘Eh bien, c’est sombre et mystérieux’. Du coup, durant les interview, je place un fond sombre avec des lumières faisant un fort contraste. Ou alors on met ce fond-ci pour avoir l’impression que c’est celui de l’un des constructeurs. »

Il ne s’agit pas seulement de rester fidèle à l’esthétique visuelle du jeu, c'est aussi un partie de la volonté de la compagnie d’en faire plus. « … il [J.J.] a aidé à élever la production de nos émissions à un niveau dont personne ne peut se plaindre. Mais comme pour chaque aspect de Star Citizen, on se demande toujours “peut-on faire ça mieux ?” Si c’est le cas, alors nous faisons mieux !» encense Jared.

 

Comment les idées surviennent-elles ?

Avec plus de 73 millions de vues sur leur chaîne YouTube, Jared exprime que, bien qu’ils aient atteint un certain succès, ils recherchent toujours de nouvelles manières d’engager leur public.

 

Début 2018, ils finirent 2 séries et en lancèrent 2 autres. Cette décision fut prise grâce à un mélange d’écoute de la communauté et un coup d’œil aux analyses YouTube. Jared nous explique : « La chose que j’aime le plus, c’est la durée moyenne d’une vue. Les Vues sont un nombre facile à constater, pour se dire ensuite ‘Okay, ces vidéos ont glané des vues’, mais je préfère regarder la durée moyenne».

 


BUG SMASHERS est une série où les concepteurs prennent un élément défaillant du jeu

et y appliquent un processus de débogage : comprendre ce qui ne va pas et le réparer.

 

Il utilise la série, Lore Maker’s Guide pour illustrer son propos. Celle-ci met en avant les auteurs parlant de l’histoire. Jared continue, « l’émission n’a pas beaucoup de vues, peu de gens s’intéressent aux coulisses de la création de l’histoire, mais c'est l’émission qui possède la plus haute durée de vue moyenne. Ceux qui regardent cette émission le font bien plus que pour n’importe quelle autre émission. » En fait, à la fin de l’année, lorsqu’ils ont demandé au public quelle était son émission préférée, le résultat fut les Lore Maker’s Guide.

 

Défis...


Le plus gros défi auquel fait face une équipe de production vidéo est de travailler avec l’équipe de développement pour montrer un travail toujours non-fini. Jared nous explique : « Nous avons beaucoup d’artistes. L’art et les artistes, quelque soit le domaine, que ce soit de la peinture à l’huile ou de la sculpture, ils partagent tous un point commun : ils veulent que leur travail soit FAIT, et qu’il ait l’air aussi bien que possible avant d’être montré à qui que ce soit. » De par le fait que la plupart de ce qui est produit tourne autour d’un travail en cours, c’est l’une des plus grosses épreuves lorsqu’on crée autant de séries. Cela peut bien souvent affecter les délais et plannings de productions des nombreuses vidéos produites. Jared continue « ...et on leur dit “C’est super, on va mettre en italique ‘Travail en Cours’ ”, mais ils nous répondent “NON, ON PEUT FAIRE MIEUX”. Ça nous arrive chaque semaine. Mais c’est parce que tout le monde est tellement investi quand il s’agit de travail en cours, ils veulent que ça ait l’air génial. »

Un autre défi auquel l’équipe fait face, c’est la communication du style visuel et de l’esthétique au sein des cinq studios qu’ils ont créé autour du globe, de l’Europe à l’Amérique du Nord. En 2016, la société a vécu une grosse croissance, créant le département de Production Globale de Vidéos, embarquant des personnes venant de leurs studios respectifs. Ils ont fait cela pour « … vraiment renforcer nos capacités afin de pouvoir nous concentrer clairement sur le développement global et mondial de ce jeu, et c’est un défi de chaque semaine. » nous raconte Jared. Chaque studio se concentre sur un aspect différent du jeu tout en partageant un certain niveau d'échange collaboratif.

C’est un défi logistique, mais les équipes semblent à la fois anxieuses et avides de faire les meetings hebdomadaires.

 


Star Citizen est créé par Cloud Imperium Games, LLC et Foundry 42, Ltd à travers 5 studios localisés à
Santa Monica (Californie); Austin (Texas); Wilmslow près de Manchester en Angleterre; Francfort en Allemagne; et Derby en Angleterre.


Récompenses


L’aspect le plus gratifiants de leur travail, selon J.J., c’est « … la communauté. Comme les retours immédiats que nous avons lorsque nous faisons des vidéos. Lorsqu’on publie un ATV, il arrive parfois que j’ai des messages des membres de notre communauté sur Discord [disant] ‘Oh, ce truc que vous avez fait, les gars, c’est génial ! Cette image de ce vaisseau était tellement énorme !’, des trucs comme ça. Le retour immédiat est vraiment cool, et on finit par tisser des liens d’amitié avec ces gens-là. »

Jared exprime même à quel point la critique est gratifiante. Il explique : « Elle [La critique] n’est jamais issue d’une mauvaise intention ou autre. Il s’agit d’eux, nous aidant à améliorer notre production… Et ils nous aident à identifier ce truc. C’est un effort collaboratif entouré de respect sur chaque aspect. Je veux dire… Star Citizen est un effort collaboratif, alors pourquoi est-ce que notre ambition ne le serait-elle pas, elle aussi ? ».

 

Conclusion


Créer un tel projet peut être un défi, et beaucoup préféreraient choisir d’attendre que le projet soit prêt au lancement pour le partager, mais à la vue de la croissance dont la communauté Star Citizen a faite preuve, partager le processus pourrait être la clé. Jared croit en ça, «… Une énorme part de notre succès provient de ces premières années de présentation, où nous montrions que nous faisons le jeu. Les vidéos alternatives fonctionnent, on a toujours de bons résultats avec des visuels tape à l’œil. Et si vous arrivez à avoir les vidéos tapes à l’œil et la qualité de production, tout ça, c’est super. Mais si vous ne vous focalisez pas sur les personnes… »

L’équipe vous encourage également à expérimenter. Avec 13 ans d'expérience sur YouTube, J.J. souligne le fait que vous avez besoin de «… simplement expérimenter. Continuellement expérimenter. Essayer différentes choses, vous voyez. Le faire, tout simplement. Continuer à tourner, continuer tout ça. »

 
L’équipe de Cloud Imperium se rassemble à la Citizen Con, une convention célébrant
la communauté de Star Citizen, tout en jetant un oeil sur le contenu à venir du jeu.

 
Source de cet article | Traduit par Kiro S. Terashii, relu par Silkinael
©2018 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)