Rejoins la TradTeam sur Discord !
< Retour à la liste des traductions

La prime Fantôme : partie 2

Par : Autumn Kalquist








Note de l’auteur : Prime Fantôme fut précédemment publié dans le Jump Point 3.2. Vous pouvez retrouver la première partie ici.


Le Devana s’éleva dans les cieux, et les tours lumineuses de Tevistal disparurent sous la couche de nuages. L’exaltation traversait le corps de Mila alors qu’elle ressentait le Freelancer se déplacer dans les airs, son dos enfoncé contre le siège de pilote usé, tandis que toute la puissance grisante du vaisseau était sous son contrôle.



C’était le seul endroit où elle se sentait toujours libre et maîtresse de ses actions, comme si elle pouvait être qui elle voulait et faire tout ce qu’elle voulait. Et aujourd’hui, c’était vers le danger qu’elle et Rhys se dirigeaient : leur dernière chance de capturer le Fantôme. D’attraper la terroriste qui se faisait appeler Elaine.



« Je t’ai déjà dit que j’aime la tête que tu fais quand tu pilotes ? » Rhys fit un sourire narquois dans sa direction depuis le siège de copilote.



Son regard lui réchauffa le coeur et elle leva un sourcil. « Je pense que tu aimes regarder mon visage quand je fais… plein d’autres choses. »



Rhys lui sourit, et Mila su qu’ils se souvenaient tous les deux du divertissement fugace qu’ils avaient eu dans la couchette en attendant l’autorisation. Elle n’allait pas étiqueter leur relation comme autre chose que professionnelle… pour le moment. Pourtant, être associés avec avantages était en tout cas bénéfique pour soulager de l’accumulation de stress.



Quand ils finirent leur ascension et atteignirent le vide de l’espace, Rhys déploya la carte du système sur l’affichage tête haute de l’habitacle et programma une route à suivre pour Mila. Elle en modifia le chemin pour suivre une trajectoire qui les mènerait à la station orbitale en bordure du système.



« Si l’indic sur les quais nous a dit la vérité » Dit Mila. « le Fantôme allait vers la station orbitale pour rencontrer son contact. Mais qu’est-ce qu’on sait sur cette plateforme Septa ? »



Rhys afficha la carte du système et rechercha les données disponibles. « Septa appartient à une compagnie appelée McGloclin, mais on dirait qu’ils n’ont pas été actifs là-bas depuis un moment. Je sais pas vraiment ce qu’on va trouver sur cette plateforme. Peut-être des ouvriers de la compagnie, peut-être des vagabonds. Pas d’avocats ni de quelconques représentants de la loi depuis que l’entreprise est censée être en charge. Il y a un champ de débris plutôt large qui dérive à quelques kilomètres de la plateforme. »



« Génial. »



« Allez, donne-moi la référence pour qu’on puisse le scanner. »



Mila retroussa sa manche, et Rhys tint son mobiGlas contre le sien pour accéder aux données que le drogué à la WiDoW leur avait fournies. Les informations furent transférées et il les exporta dans le système de Devana. « J’active le scanner à longue portée. »



Ils se crispèrent tous deux tandis que le scanner compléta sa recherche initiale.



Aucun résultat.



Une pointe de déception tirailla Mila, mais ne réussit pas à entamer son enthousiasme. « Eh bien, on est encore trop loin de la plateforme, si c’est bien là qu’elle est. Je suis sûre que le scanner va capter quelque chose… bientôt. »



Elle et Rhys avancèrent dans un silence confortable né de leurs mois de vol ensemble, mais à mesure qu’ils s’approchaient de la plateforme, Mila se souvint de la façon dont Rhys s’était comporté à Tevistal. La façon dont elle s’était comportée.



Il était aux commandes et avait tenté de l’éloigner du danger quand il avait besoin de soutien. Et elle avait agi avec impétuosité, violant leur accord dans lequel elle s’occupait de la technique et lui gérait les contacts.



Et maintenant, ils en étaient là - la fin de cette mission, qu’ils attrapent le Fantôme ou non. Si Elaine s’échappait, ils devraient trouver une nouvelle cible et ça prendrait plus de temps et de crédits qu’ils n’en avaient. Ils devaient garder la tête froide s’ils voulaient avoir la moindre chance de réussir.



« Hey, » Dit-elle doucement. « on va le faire dans les règles cette fois, d’accord ? Je gère la technique. Tu marchandes et chopes les infos. On bosse ensemble une fois qu’on est assez près. »



« D’accord. »



« Juste une dernière chose. » Mila déglutit et croisa son regard à l’intérieur du petit habitacle. « Tu dois me laisser faire mon boulot. S’il y a du danger, on gère les choses comme on l’a toujours fait. Cette… cette chose qu’on a entre nous ne doit pas se mettre sur notre chemin. »



La mâchoire de Rhys se serra, et il ne répondit pas immédiatement. « Je veux juste te protéger. »



« On se protège mutuellement. »



Rhys décala son siège et regarda le vide qui leur faisait face. « J’ai perdu des gens… des gens dont je me souciais. »



Tout comme moi. Mais Mila ne le dit pas. « On ne peut pas laisser quoi que ce soit gêner notre jugement. La mission passe en premier. »



Il hocha sèchement de la tête.



« La mission avant tout. » Mila se mordit la lèvre. Son accord était ce qu’elle voulait tirer de cette conversation, pas vrai ? Alors pourquoi se sentait-elle autant déçue ?



Parce que t’as complètement craqué sur lui, idiote. Ses joues s’empourprèrent à cette pensée. Maintenant n’était pas le bon moment pour penser à ça.




Elle garda les yeux droit devant, inquiète que son regard trahisse ses vrais sentiments. « Je suis contente qu’on soit d’accord. »



Le scanner bipa, et le cœur de Mila s’emballa lorsqu’elle aperçut ce qu’il avait trouvé.



Ils avaient localisé le vaisseau du Fantôme. Identification temporaire : un Cutlass.



« Elle s’éloigne de la plateforme » Dit Rhys, catastrophé. « On risque de la perdre du scanner avec tous ces débris. »



« Programme une nouvelle trajectoire. Peut-être qu’on peut la rattraper avant qu’elle n’y parvienne. » Mila mit les pleins gaz, et sa respiration s’accéléra alors qu’elle suivait le nouvel itinéraire.



En quelques minutes, ils atteignirent l’amas de ferraille. Devant eux se dressaient des morceaux de métal tordus et des carcasses de vaisseaux, le tout s’étendait en un désordre qui s’annonçait difficile à traverser.



Juste au moment où ils parvenaient aux abords, le vaisseau du Fantôme se volatilisa complètement de leur radar.



« Merde. » Rhys modifia le dispositif en essayant de trouver le vaisseau manuellement. « On va devoir aller là-dedans. Ça va pas être facile de voler au travers de ces débris. »



« On va s’en sortir. »



Mila scruta la zone devant eux à la recherche du moindre signe d’un vaisseau à l’endroit où le Fantôme avait disparu de leur scanner.



« Là. Le seul qui bouge ! » Mila indiqua un reflet métallique au loin, voguant à travers les débris. « Je nous y amène. »



« Laisse-moi voir vers où elle se dirige. » Rhys zooma sur sa carte.



Mila serra les dents et dirigea le Freelancer dans le champ de débris, en contournant un cargo à moitié détruit. « Tu crois qu’elle sait qu’on est là ? »



« Je ne pense pas, elle n’a pas changé sa vitesse. »



Mila rapprocha Devana d’un morceau de métal tordu, tout en essayant de garder le reflet distant en vue.



« On devrait voler au-dessus de ce bazar. Ce serait plus sûr. »



« Non », Répondit Mila. « on risque de se faire détecter, et on la perdra si elle s’enfonce davantage dans cet amas flottant de merde. On doit aller là-dedans et la prendre à revers. L’avoir par surprise. »



Mila augmenta la vitesse, bougeant rapidement autour de différentes pièces de ferraille. De la sueur perla sur son front et elle essaya de surveiller les débris et de garder un œil sur l’éclat brillant du vaisseau du Fantôme devant eux.



Ils se dirigeaient directement vers le centre de l’amoncellement de ferraille.



« Faut couper les systèmes inutiles pour augmenter les boucliers » Dit Rhys. « Elaine ne se laissera pas attraper sans se battre. »



« Je sais. » Mila coupa les moteurs principaux, se rabattant sur les propulseurs de manœuvre. « Accroche-toi. »



Tandis que Devana slalomait entre les détritus, il oscillait d’un côté à l’autre, évitant la plupart des morceaux de ferraille et les vaisseaux abandonnés.



Rhys grognait et secouait la tête quand de petits tuyaux et des boulons rebondissaient sur la coque.



Le cœur de Mila battait à tout rompre, bourdonnant dans ses oreilles avec le frisson de la chasse. Puis le vaisseau distant vira soudainement à droite et disparut entre deux carcasses de cargos.



« Elle nous a repérés ? » Mila poussa Devana jusqu’à ses limites pour la rattraper.



« Peut-être. Elle nous attend probablement de l’autre côté de ce vaisseau. »



Juste avant qu’ils n’atteignent le Hull-C où le Fantôme avait disparu, Mila fit pivoter le Freelancer à tribord et ralentit.



Le squelette massif du Hull-C bloquait leur champ de vision. Elle ne pouvait pas voir le vaisseau du Fantôme, mais il pouvait être caché juste derrière.



Elle activa les réacteurs et accosta en-dessous du vaisseau cargo.



Mila respirait difficilement alors qu’ils arrivaient au bout de la coque de l’épave.



« Je l’ai sur le scanner. Juste au-dessus de nous » Dit Rhys. « c’est bien un Cutlass. Armes prêtes. Elle sait qu’on est là. »



Lorsqu’ils émergèrent, le coeur de Mila battait à tout rompre. Elle fit tourner le vaisseau de manière habile pour faire face au Cutlass. Devana était momentanément encerclé par le Hull-C et un autre cargo - un dangereux endroit pour un combat.



Le cutlass tira mais manqua, touchant à la place le Hull-C au-dessus d’eux. C’était un tir direct; le Fantôme avait-il fait exprès de le rater ?



« Il faut que je nous sorte d’ici. » Mila fit descendre le vaisseau plus bas, essayant de s’échapper de l’étroit goulot d’étranglement dans lequel ils s’étaient mis.



« Utilise le cargo comme couverture ! »



Le Fantôme tira à nouveau, une fusillade constante cette fois, qui manqua quand même Devana, touchant la coque vers laquelle ils s’enfonçaient.



« Mila, attends ! » Cria Rhys au moment où le Cutlass provoqua une détonation dans le Hull-C. Il explosa en une vague de shrapnels, générant une onde de choc qui envoya Devana valser sur le côté.



Mila enserra ses commandes plus fortement alors que le Freelancer percuta l’autre vaisseau cargo dans un tremblement brutal. Le bouclier tint, mais avec difficulté. Des alarmes retentirent en réponse à la perte du bouclier, et Mila sentit l’équilibre du vaisseau changer sous elle.



« Propulseur de manoeuvre ? » Demanda-t-elle, en essayant de retrouver l’équilibre.



« Merde. Oui. On en a perdu un. »



Au-dessus d’eux, le Cutlass fit pleuvoir les tirs sur leur bouclier affaibli.



« Bouclier au quart de sa puissance. » Rapporta Rhys.



Une autre explosion débuta près du second vaisseau cargo, et une nouvelle vague de débris se dirigea vers eux. Mila regarda avec horreur un panneau métallique déchiqueté voler droit vers le cockpit de Devana.



Rhys pressa la gâchette. La moitié du panneau parti dans la direction opposée, mais le reste poursuivit sa course.



Il s’écrasa directement sur eux, et la tête de Mila heurta son siège. Les alarmes beuglèrent tandis que le vaisseau tournoya violemment, et elle s’agrippa fermement aux commandes en essayant de le stabiliser. Une fine fissure se déploya le long du cockpit, s’élargissant lentement, et la température baissa instantanément.



« Merde. » Elle et Rhys le dirent au même moment.



« Il faut colmater la vitre. Tout de suite. » Rhys bougea, attrapant leurs casques dans le compartiment de stockage, et prit les contrôles tandis que que Mila mettait le sien.



Elle repris les commandes quand il mit son casque. Rhys trébucha en quittant son siège.



« Je prends la mousse de réparation » Dit-il, sa voix crépitant dans les systèmes de communication du casque. Il se rua vers la soute tandis que Devana s’inclinait pour traverser un Starfarer délabré. Quand Mila ressortit de l’autre côté, elle aperçut le Cutlass qui se cachait derrière une coque noircie trop éloignée pour être identifiable. En inclinant les propulseurs, elle effectua un virage serré pour le suivre.



Rhys revint dans le cockpit et appliqua la mousse dans la fissure, la scellant temporairement.



« Ça tiendra jusqu’à ce qu’on arrive à une plateforme de réparation, » Haleta-t-il. « mais pas si on prend un autre tir direct. »



Mila chargea les armes à leur maximum, son souffle rapide créant de la buée sur l’intérieur de la vitre de son casque, tandis que le Fantôme apparaissait et disparaissait de leur vue devant eux.



« Ça aurait pu être bien pire. »



Rhys eut un sourire narquois et retourna se sangler dans son siège. « D’accord, je vais le dire. Tu avais raison pour cette armure supplémentaire. »



« Ça sonne toujours bien à l’oreille. » Avec Rhys à nouveau en charge des armes, Mila réduisit la distance qui les séparait du Cutlass.



« Sors-la de là, Rhys. » Mila se concentra pour que le Freelancer reste proche tandis que Rhys visa les moteurs du Cutlass.



Les Kronegs jumeaux de Devana’s firent feu.



Le Cutlass tressauta latéralement et un petit éclat lumineux leur indiqua qu’ils avaient touché leur cible. Mila jeta un coup d’oeil au radar. Il se mit à jour, montrant que le réacteur gauche du Cutlass avait été endommagé.



« Je cible son moteur de saut.” Dit Rhys. Tandis que le Fantôme reprenait le contrôle de son vaisseau, il lança une série de tirs rapides, visant le moteur blindé.



Le Cutlass fit une embardée et repartit, oscillant de gauche à droite, en se dirigeant cette fois-ci vers un Orion à demi abandonné non-loin de là. Il disparut de l’autre côté et Mila ajusta sa trajectoire pour le suivre.



« On va pas lui laisser l’occasion de nous envoyer une autre mine » dit elle.



« Je pense qu’on la tient, » Répliqua calmement Rhys. « elle ne s’échappera pas d’ici. »



Mila réprima un sourire et essaya d’ignorer la drôle de sensation dans son estomac. « Joli tir. Mais on doit encore l’attraper. »



Les lumières du Freelancer illuminèrent le vaisseau détruit derrière lequel le Fantôme s’était réfugié. Des enchevêtrements de tuyaux et des dizaines de niveaux de stockage étaient partiellement visibles là où la coque avait été arrachée. Le vaisseau était un véritable labyrinthe de couloirs à moitié obstrués.



Mila ralentit alors que les lumières révélaient le Cutlass. Il était arrêté près de l’avant de l’épave, très proche de la coque. Mila rechercha le long de cette dernière tandis que Rhys activa les communications et héla le Cutlass.



Pas de réponse.



Il vérifia le scanner à nouveau. « Je pense que ses systèmes sont défaillants. Peut-être ses composants de vie. On a dû bien les toucher. »



Une combinaison spatiale blanche sortit et flotta entre l’écoutille la plus éloignée et la coque du cargo. Le Fantôme se débattit et se rua dans l’appareil, puis disparut.



Mila rapprocha le Freelancer du Cutlass et se tourna vers Rhys. « On doit se lancer à sa poursuite. »



« Elle nous prépare un piège. »



« Elle s’enfuit. Elle n’a nulle part où aller. on la tient. »



« Elle aurait pu appeler de l’aide. On fait quoi si des renforts se pointent ? Et si elle avait rencontré quelqu’un sur la plateforme et l’avait averti ? Ce cargo est un piège à rat. »



Mila rapprocha le vaisseau de l’endroit où le Fantôme avait disparu et défit son harnais. « J’y vais. »



Rhys l’attrapa par le bras. « Non. C’est ce qu’elle veut. Elle ne peut pas rester éternellement là-dedans. On peut attendre qu’elle sorte. »



Le désespoir toucha Mila, se mêlant fortement à son adrénaline. Elle retira son bras et s’éloigna pour s’équiper.



Rhys la suivit et la regarda sortir sa combinaison blindée et attacher son pistolet à sa hanche.



« Elle réussit toujours à nous filer entre les doigts » Dit-elle. Elle frappa son casier du poing, frustrée. Savoir que le Fantôme était si près… Juste à côté d’eux, dans ce vaisseau, ça rendait difficile tout raisonnement logique. Mais Mila était sûre d’une chose. Elle allait à sa poursuite.



« On y est presque, cette fois-ci » continua-t-elle en essayant de garder une voix claire. « Trop près pour prendre le risque de la perdre, et tu sais que ça pourrait être notre seule chance. J’y vais. Tu peux me suivre si tu veux. »



Rhys enroula sa main autour du bras de Mila et son visage lui fit face. Elle le regarda à contrecoeur.



« C’est moi qui devrait aller à sa poursuite » Dit-il d’un ton bourru. « tu surveilles le vaisseau. Si elle revient ou si n’importe qui arrive, tu peux m’avertir. »



« Non. »



Les yeux verts de Rhys se rétrécirent, il était clairement inquiet.



Mila prit une inspiration difficile. « On devrait y aller ensemble. »



« Mila, quelqu’un doit rester à bord de Devana, et tu es la meilleure pilote. Laisse-moi essayer de la débusquer. La mission passe avant tout. »



L’estomac de Mila se serra à l’idée que Rhys parte seul, mais il avait raison. Quelqu’un devait rester. Et la mission devait passer en premier.



Il prit son silence pour une approbation, s’équipa rapidement et rangea son Arclight dans son étui.



Elle garda sa combinaison juste au cas où elle devait aller le rejoindre. Sa gorge se noua alors qu’elle retourna sur son siège et approcha le Freelancer de l’endroit où le Fantôme avait disparu.



Rhys retourna dans le cockpit et lui serra doucement le bras. « Garde le canal de communication ouvert. Reste sur tes gardes. »



Mila hocha la tête puis prit une profonde inspiration pour tenter de se calmer. ça pourrait déraper si facilement.



Elle dépressurisa la soute et fit descendre la rampe pour Rhys. Il s’en servit comme appui et dériva dans le corps sombre du navire marchand.



Elle s’apprêtait à lui dire de revenir, qu’ils pouvaient attendre jusqu’à ce que le Fantôme abandonne, mais elle hésita. Ses sentiments pour lui se confrontèrent à son besoin d’attraper cette terroriste. Le besoin triompha. C’était leur dernière chance de capturer le Fantôme. Rhys s’en sortirait. Il était bon tireur.



Plusieurs minutes s’écoulèrent, et Mila se força à vérifier de nouveau les scanners. Aucun signe d’un quelconque autre vaisseau en déplacement.



Un bruit sourd venant de quelque part sur la coque résonna, et son rythme cardiaque accéléra tandis qu’elle sortit son pistolet de son étui.



Elle regarda en arrière vers la porte de la soute, juste à temps pour voir le bref flash. L’alarme sonna - avertissant de l’ouverture de la porte depuis l’extérieur alors que la soute était toujours dépressurisée. Mila se retourna vers la console mais s’embrouilla pour verrouiller la porte et échoua. Il était trop tard pour relever la rampe, trop tard pour repressuriser la soute.



Elle se leva, serrant fortement son pistolet dans sa main, pointant la porte de la soute.



A ce moment, la voix de Rhys se fit entendre dans les communications. « Il y a trop d’endroits où se cacher. » Sa voix monta d’un cran. « Mila, ferme la rampe ! Je viens de trouver une combinaison vide. C’était pas elle. »



« Je sais. Elle est là, Rhys. Je répète, elle est dans le vaisseau. »



La porte s’ouvrit en coulissant, et le corps de Mila s’éleva du sol alors que les systèmes de gravité artificielle se désactivaient. Elle parvint à attraper le dossier de son siège d’une main, et son bras armé s’écarta largement.



Le Fantôme lévita à travers la porte, sans pesanteur, et tira. Le tir déchira la tenue de Mila et elle hurla.



Une douleur ardente lui déchira l’épaule et son oxygène commença à s’échapper. Elle répliqua désespérément, mais le Fantôme prit appui sur le plafond pour se propulser vers le sol en un mouvement évasif de zéro-G expérimenté, et le tir de Mila manqua sa cible, touchant à la place un morceau de panneau mural.



L’adrénaline l’envahit. Ils avaient pris le Fantôme au piège et maintenant elle se battait jusqu’à la mort pour prendre Devana. Mila n’allait pas la laisser faire.



Elle tira à nouveau, mais manqua encore et le Fantôme la repoussa au sol, qui se rua en avant et cogna le bras blessé de Mila.



Mila eut le souffle coupé et eut un aperçu d’elle-même dans le sombre verre réfléchissant du casque d’Elaine, de l’épaule ensanglantée et déchirée de sa tenue.



Elaine cogna directement son pistolet dans le casque de Mila puis la désarma.



Mila se resaisit, s’accrochant au Fantôme, et parvint à lui envoyer un coup de poing dans le bras, lui faisant lâcher son arme. Les deux pistolets s’éloignèrent, flottant en direction du mur à l’opposé.



Mila tenta de s’aider de la paroie pour atteindre les armes, mais Elaine l’attrapa fermement avec une prise d’étranglement.



« J’y suis presque. » Rhys avait l’air paniqué et Mila n’avait pas assez de souffle pour lui répondre. « Tient bon. »



Elle se battait contre Elaine, essayant de la repousser, mais elles ne faisaient que tournoyer sans pesanteur, rebondissant contre les murs. Mila mis finalement les pieds contre l’un d’eux et poussa fort, les projetant toutes deux contre le dossier d’un siège du cockpit.



De la transpiration coulait dans l’oeil de Mila tandis qu’elles luttaient et les ténèbres envahissaient les bords de sa vision au fur et à mesure que l’oxygène s’échappait de sa tenue. La soute était grande ouverte, tout leur air s’échappait. Bientôt, la tenue de Mila serait tout aussi vide.



Elaine repoussa le siège d’un coup de pied, les propulsant le long de l’allée, les envoyant valdinguer en direction des deux pistolets qui flottaient.



Mila était toujours en train de se faire étrangler quand elle atteignit le pistolet le plus proche, mais il tournoya hors de sa portée. Le Fantôme frappa Mila dans les côtes avec force et pressa la blessure sanglante de son épaule.



Mila faillit perdre connaissance.



Sans prévenir, la gravité revint, faisant s’écrouler Mila et Elaine au sol. Les pistolets heurtèrent eux aussi le sol avec elles. Mila parvint à s’éloigner d’Elaine et referma sa main gantée sur le plus proche. Elle se retourna sur le dos, pointant l’arme vers le Fantôme au moment où elle allait attaquer.



Celle-ci s’immobilisa et leva lentement les mains en l’air, paumes ouvertes, en un geste de reddition. Le visage pâle, blessé de Mila se réfléchissait sur la visière en verre sombre d’Elaine.



Rhys accourut à travers la porte, pistolet sorti.



« Menotte-la. Balance-la dans la capsule. J’ai besoin d’oxygène » haleta Mila. Le pistolet tremblait dans sa main alors qu’elle luttait pour rester concentrée. Elle suffoquait.



Rhys plaqua le Fantôme contre le mur, puis la traîna jusqu’à la capsule de détention.



Un peu plus tard, il revint, rétablissant les niveaux d’oxygène dans le cockpit. Puis il retira le casque de Mila et les points sombres obscurcissant sa vision s’évanouirent. Elle pu respirer à nouveau.



Elle essaya de lui sourire, mais la douleur lancinante dans son épaule changea cette tentative en grimace. « On l’a eue. »



Rhys retira son casque et effleura la joue de Mila, les sourcils froncés d’inquiétude. « Ouais, on l’a eue. Mais on dirait qu’elle t’a eue. »



« Je vais bien. »



« Non, tu ne vas pas bien. » Il attrapa un medpen et le planta dans son bras. L’agent guérisseur fit son effet, calmant la douleur de Mila.



Puis Rhys s’allongea et pressa gentiment ses lèvres chaudes contre les siennes. Alors qu’ils s’embrassaient, le soulagement envahit Mila. Elle ne s’était pas autorisée à admettre à quel point elle était inquiète pour lui quand il était allé dans le vaisseau marchand.



Elle passa une main sur la barbe drue de sa joue et Rhys plaça ses mains sur les siennes. « Tu avais raison » Dit-il. « je pense que mon jugement professionnel a été compromis… Par ça. Par nous. Je n’aurais jamais dû être d’accord pour ce plan. On aurait dû attendre. Mais j’ai vu ce regard obstiné sur ton visage, et… »



Mila secoua la tête. « Si tu as été affecté, alors moi aussi. » Elle l’embrassa de nouveau. « On trouvera un moyen pour ça. Le plus important, c’est qu’on s’en soit sortis tous les deux. On a mené la mission à bien. »



Rhys sourit enfin et aida Mila à se remettre debout. « On l’a fait. Tu es prête à démasquer notre Fantôme ? »



« «Je n’ai jamais été aussi prête de toute ma vie. »



Rhys tapa le code de la capsule et la porte coulissante s’ouvrit, révélant le Fantôme menotté à la barre intérieure.



C’était la femme qu’ils avaient traquée pendant des mois, la femme qui les avait presque tués à plus d’une occasion. Et ils n’avaient jamais vraiment su à quoi elle ressemblait.



Rhys haussa un sourcil en direction de Mila. « A toi l’honneur ou je le fais ?”



Elle leva un sourcil en retour et il recula d’un pas. Elle grimaça alors qu’elle dû se servir des deux mains pour détacher le casque du Fantôme. Elle le retira en un mouvement rapide et recula d’un pas.



Elle et le Fantôme se trouvèrent face à face pour la première fois.



Et le coeur de Mila faillit s’arrêter. Elle leva une main tremblante jusqu’à sa bouche et la couvrit.



Rhys lui lança un regard confus.



« Evony Salinas » Dit le Fantôme. « Qui aurait cru qu’une Salinas se lancerait un jour dans la chasse à la prime ? »



Les yeux de Rhys s’écarquillèrent. « Qui ? Qu’est-ce qu’il se passe, Mila ? »



Le Fantôme dévisagea Mila avec insistance. « Tu utilises ton deuxième prénom, maintenant ? »



« Tu connais le Fantôme ? » La voix de Rhys était grave, incrédule.



La main de Mila quitta sa bouche et elle retrouva enfin la parole. Elle recula d’un autre pas. « Son nom est Casey Phan. »



« Phan ? Comme dans Phan Pharmaceuticals ? »



Mila hocha la tête. « Les mêmes. Mais… Casey a été assassinée il y a dix ans. »



A suivre…







Source de cet article | Traduit par YldenSen, relu par Holf
©2018 www.starcitizen-traduction.fr — (CC BY-SA 3.0)